Puppies dispo

Nous aurons bientôt des puppies disponible ! N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations et pour une pré-réservation …

    En nous envoyant ce formulaire, vous acceptez que les informations qu'il contient soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données.

    La naissance d’un chiot chez So’Pomsky

    La mise-bas est un moment qu’il ne faut pas prendre à la légère. Une ambiance calme, posée et détendue permet à la lice (la future maman) de se sentir le plus confortable et en sécurité possible, afin que les bébés arrivent au monde sans complication.

    Pour cela nous mettons en place un cérémonial très pointilleux :

    • La pièce de mise-bas est le refuge de la future maman durant les 2 dernières semaines de gestation ;
    • La lumière tamisée ;
    • Un fond de musique classique douce ou ASMR (Réponse Sensorielle Méridienne Autonome, stimuli sonores qui ont pour but de faciliter un état de relaxation intense)
    • Un diffuseur d’hormones relaxantes dites « phéromones », véritable anti-douleur naturelle, en complément de l’Ocytocine naturellement sécrétée par la maman.

    Nous aidons la lice à mettre-bas en la massant et en la stimulant. Dès les premières secondes de vie des chiots, nous les prenons en main pour qu’un lien indéfectible se crée avec l’humain avant d’immédiatement le tendre à sa maman qui va le stimuler le temps nécessaire à ce qu’il respire normalement. Nous restons ébahis par l’instinct maternel qui prend place. Si le lait maternel n’est pas encore monté, nous préparons les biberons de lait maternisé vitaminés chauds au cas où. Il faut savoir faire preuve de patience avant que l’indispensable colostrum de la lice soit disponible pour les bébés.

    C’est quoi la période néonatale ?

    La période néonatale s’étend de la naissance du chiot à ses deux semaines. C’est une période cruciale pour l’avenir et l’apprentissage du chiot. Stimulation neurologique et olfactive précoce avant l’ouverture des yeux : Cette étape permet de créer un lien très fort avec l’humain et de partir sur les meilleures des bases. Avant l’ouverture des yeux, les chiots ressentent uniquement les vibrations et les battements du cœur de la maman qui leur permettent en rampant d’accéder au lait et son colostrum de leur maman, qui comble le déficit immunitaire du nouveau-né. Le colostrum n’est sécrété par la mère que pendant une période d’environ 72 heures, avant d’être remplacé par le lait maternel. Les jours qui suivent, les habitudes et le rythme des tétées se mettent en place. Ces toutes premières semaines, la maman est entière dévouée à ses puppies.

    C’est quoi la période de transition ?

    La période de transition est celle entre la deuxième et troisième semaine du chiot. Ce moment est accentué par des changements très rapides. Avec l’ouverture de ses conduits auditifs, les progénitures remuent la queue, les yeux s’ouvrent. Les puppies commencent même à faire quelques bruits (grognement d’une mignonnerie sans nom). Ils interagissent aux différentes lumières, couleurs et aux différents mouvements.

    Une fois les yeux ouverts entre leur 11ème et 16ème jour, c’est à cette période que le travail du conditionnement commence afin d’éviter la moindre crainte. Pour cela, nous mettons en place un protocole ultime de stimuli qui leur développera rapidement une association au conditionnement positif. Par ce biais, les bébés sont prêts à affronter tous les éléments qui vont faire d’eux des chiens bien dans leurs pattes. En plus de la stimulation sonore avec tous types de sons et de la musique classique, nous y ajoutons tous types de jouets, idéalement des mini-cordes à nœuds sans danger, comme ils finissent toujours par les grignoter.

    C’est quoi la période de socialisation ?

    La période de socialisation va s’étendre de la troisième semaine à ses 3 mois. Ce sont des moments cruciaux et une période essentielle à l’éveil du chiot. Ce qu’il apprend sera imprégné pour la vie. Tel des bébés humains, les chiens ont 2 séries de dents à cet âge-là, les dents déciduales ou dents de lait commencent à percer la gencive. Le début de cette période permet de préparer le sevrage, mais en toute délicatesse. Les dents débutant leur croissance, la maman découvre que ses mamelles commencent à la faire souffrir un peu. C’est le moment de sortir le tapis de fouille, dûment frotté à quelques différents aliments appétant, qui vont leur permettre de s’épuiser mentalement en découvrant et reniflant toutes ces odeurs nouvelles. Entre la cinquième et la sixième semaine, le lait maternel devient optionnel et nous arrivons à la rescousse avec les croquettes, d’abord ramollies dans du lait maternisé, soupoudrées de probiotiques canins afin de facilité la transition sans encombre intestinaux.

    De six à huit semaines, votre puppy est sevré et mange entre 3 à 4 repas par jour afin d’assimiler et de rationner les nutriments essentiels à son bon développement. C’est après ses 8 semaines actées que votre chiot peut nous quitter, quitter sa fratrie et sa maman afin de rejoindre sa nouvelle famille dans des conditions optimales.

    Il va, avant tout, rencontrer notre vétérinaire sanitaire et référent afin d’être dument ausculté de la tête aux pieds, cœur et poumons, des oreilles aux patelles… Pour obtenir son certificat d’excellente santé. Il lui sera administré ses 5 primo-vaccinations et lui sera établit son carnet de santé, carnet de correspondance entre lui et le vétérinaire que vous aurez choisi en amont pour ses rappels et son suivi. Sa puce électronique lui sera insérée dans la jugulaire gauche (c’est quasi indolore). Son numéro de puce sera nominatif, personnel et donc unique au monde. Il sera ensuite enregistré immédiatement via l’ICAD ( https://www.i-cad.fr ) auprès de la Société Centrale Canine. Votre chiot aura reçu un vermifuge adapté à son poids, tous les quinze jours après sa naissance, comme sa maman, en plus de celui qui lui a été donné 15 jours avant la date supposée de mise-bas. Ce rituel continuera tous les mois jusqu’à ses 7 mois, puis comme tous les chiens bien soignés dans le monde, un vermifuge une fois par trimestre. Mais ces infos seront énumérées dans le dossier personnel que nous lui établirons.

    Après ces 2 mois de travail sur l’éveil et la stimulation du chiot, l’heure de la passation est venue et c’est à vous de prendre la relève sur ce travail primordial pour le bien-être de votre bébé. C’est le moment idéal pour le confronter à des situations nouvelles pour lui. Un nouveau milieu, une nouvelle ambiance, une nouvelle atmosphère, un nouveau climat et une nouvelle mouvance. Votre chiot aura besoin d’être stimulé par tous les membres de votre famille et vos amis car c’est la période où il sera le plus sensible à la socialisation, donc, n’hésitez pas une seconde. Évitez, tant que faire se peut, que n’importe qui dans la rue tripote votre chiot. Face à la beauté de nos chiots, les gens que vous croisez, manquent parfois de savoir vivre et deviennent rapidement intrusifs !

    C’est quoi la période juvénile ?

    La période juvénile va s’étendre de ses 3 mois à son adolescence. C’est le parfait moment pour inculquer à votre boule d’amour un cadre. Poursuivre le travail de socialisation, commencer les entraînements et l’éducation positive : Pas plus de 10min par jour car à cet âge-là, la concentration du chiot est assez limitée.

    Vers 6 / 7 mois les hormones commencent à jouer et à agacer votre chiot. Vous constaterez qu’il a parfois « la tête ailleurs » et qu’il va souvent vous taquiner et avoir tendance à se jouer de vous. Légitimement, c’est le moment idéal pour vous poser avec votre vétérinaire car la stérilisation est le plus beau des cadeaux que vous allez pouvoir faire à votre chien !

    Pour rappel, il existe trois causes d’agressivités chez les canidés :

    • l’agressivité pour accéder à la nourriture quand ils sont plusieurs ;
    • l’agressivité pour défendre ses chiots ;
    • l’agressivité hormonale.

    C’est quoi la période de l’adolescence ?

    Après ces différentes périodes, nous voilà arrivés à la dernière phase avant d’atteindre sa vie d’adulte. Vous pouvez reconnaître cette période face aux changements comportementaux de votre chien (manquements, micro-rébellion, résistance à l’autorité, indiscipline, indocilité). Si un de ces signes apparaît : vous êtes en plein dedans ! Nous appelons ça « La crise d’ado » ! Votre combat sera de cerner et canaliser votre « ado » afin de lui rappeler ce qu’il a le droit et surtout ce qu’il n’a pas le droit de faire. Cette période ne dure pas. Il faudra accentuer et renforcer toute l’éducation que vous lui avez inculqué. En gros, il aura besoin d’une bonne grosse piqure de rappel de l’éducation positive qu’il a déjà acquise.